Archéologie de l'utopie (Philosophie-histoire) par Maixent LEQUAIN

Ulysse arrive sur la terre des Phéaciens. Il s’endort sous un olivier, arbre qui lui révèle la présence protectrice d’Athéna. Dans le même temps, la déesse intervient, en rêve, auprès de Nausicaa la fille du roi. Nausicaa se rend alors sur les bords du fleuve où se trouve Ulysse …

Cette rencontre d’Ulysse et de Nausicaa est légendaire et elle constitue sans doute un trésor du patrimoine de l’humanité.

Une utopie se définit généralement comme un artifice littéraire consistant à décrire une société idéale dans une géographie imaginaire, le plus souvent dans le cadre d’un récit de voyage, comme c’est ici le cas avec cet épisode de l’Odyssée. Ce pays heureux « sur lequel les Dieux semblent avoir versé leur pollen » c’est donc le pays des Phéaciens, ultime étape avant le retour à Ithaque, Où Ulysse vient s’échouer, après avoir quitté l’île de la nymphe Calypso.

Pour les passionnés de l’Odyssée, la terre des Phéaciens reste encore de nos jours un mystère. Peuple énigmatique, mi humain, mi divin, les Phéaciens semblent être en effet une société aussi étrange qu’idéale, peut-être une transfiguration avant l’heure d’un royaume d’Utopie. Car si le mot sera élaboré bien plus tard par l’écrivain anglais Thomas More, il signifie déjà en grec ancien : « en aucun lieu ». L’Utopie comme la terre de Phéaciens est donc une forme de représentation d’une société idéale et parfaite, mais peut-elle seulement exister ?

Nausicaa précise à Ulysse que les Phéaciens vivent « à l’écart » au milieu d’une mer houleuse, identifiée comme la mer ionienne, à l’extrémité du monde connu, si bien que nul mortel n’a jamais ….

(Visited 49 times, 1 visits today)
Fermer
fr_FR